Comparaison Corvette C7 Z51 – Boxster 981 GTS

Après 3.500 km en Corvette (en 20 jours), voici mon ressenti comparé entre mon ex Boxster 981 GTS (2014-2016) et ma Corvette C7 Z51 Coupé.

330 ch d’un  côté et 466ch de l’autre! On pourrait dire que la comparaison n’a pas lieu d’être mais les prix de vente (véhicules neufs) sont proches: la « petite » Porsche étant même plus chère que la Chevrolet à équipement égal. Et puis comme il s’agit de mes 2 véhicules (mon ex et mon actuel), je trouve normal d’effectuer cette petite comparaison.

1 – Châssis et freinage (endurante et efficacité) de même niveau.

2 – Boxster PDK plus adapté à la grosse attaque grâce à sa PDK. La boite manuelle 7 rapports de la C7 est un poil lente et donc bien moins rapide que l’excellent PDK. En usage « arsouille raisonnable », je trouve toutefois la boite Chevrolet excellente. Mais on passe les rapports à moins de 1.500 tr/mn ou si on tente un passage éclair, la transmission se montre un peu « lourde ».

3 – C7 plus adaptée à un plaisir sur route en roulant plus cool grâce à sa boite mécanique et à son couple moteur, mais aussi grâce à son V8.

4 – J’aime autant le « Targa » que le « Cabrio »: c’est très proche pour mon usage. Avec les 2 voitures, j’ouvre le toit avant de sortir de mon garage et ne le referme que pour le parking (balade à pieds en montagne, magasin…) et au retour dans mon garage. Il y a un peu moins de bruit de vent dans le cabrio, mais ce n’est pas flagrant. Par contre pour un usage différent du mien, la facilité de capoter/décapoter peut compter beaucoup.

L’avantage du Targa manuel, c’est d’avoir un coupé pour de bon (sécurité, légèreté, ambiance sonore piste, hayon, taille du coffre importante) mais de pouvoir tout de même bénéficier du grand air.

5 – Coffre largement supérieur sur la Corvette: hayon et volume très conséquent = j’apprécie pour mes vacances mais aussi pour certains jours pour les achats, puisque je n’ai pas d’autre véhicule que la Mazda MX-5 (coffre tout petit).

6 – Equipement supérieur sur la Corvette par rapport à mon ex 981 GTS, pourtant au même prix en neuf. Il faut mettre énormément d’options chez Porsche pour arriver à l’équipement offert par Chevrolet sur la Z51.

7 – Garde au sol Corvette C7 Z51 nettement plus généreuse: agréable pour se garer presque n’importe où en montagne.

8 – Sièges GT de la Corvette encore plus agréables que ceux de la Porsche (sièges Sport cuir/alcantara pourtant déjà excellents): ils ont une petite couche de mousse plus moelleuse à l’extérieur qui fait croire à des sièges moulés sur mesure, puis on arrive sur une couche de mousse ferme comme sur la Porsche qui permet un bon maintient et un bon retour d’info de la vie du châssis sur le goudron. Un petit plus sympa!

Un truc étonnant aussi: les sièges Porsche comme les Recaro de la Mazda ont des appui-tête un peu trop en avant qui font qu’avec un casque, on a la tête un peu trop penchée vers l’avant. Corvette a prévu 2-3cm pour le casque. Mais peut-être que le « coup du lapin » va laisser plus de courbatures sur l’américaine…?

9 – Phares: avantage PDLS Porsche (rotatifs en virage), que ne propose pas Chevrolet (même en option). Cela ne dérange que dans les épingles très serrées, mais là, de nuit avec la Corvette, outch! Parfois je passe au hasard en fermant les yeux! 🙂

Ce désagrément est en partie compensé par l’affichage tête haute sur l’américaine: un plus en montagne car volant braqué, les infos (vitesse, régime, rapport engagé) restent visibles. De plus, le regard n’a pas besoin de quitter la route ni de s’adapter à la vision loin/proche.

10 – Au sujet du moteur Avant qui pourrait faire croire que la vision est masquée par le capot pour les manœuvres ou petites routes: il n’en est rien car le V8 est très bas et ses culasses dépourvues d’arbre à came gagnent en hauteur et aussi parce qu’il y a 2 sculptures en V dans le capot (de part et d’autre du moteur) qui permettent au conducteur (et passager) de voir la goudron très proche devant (donc les trous, trottoirs, pierres…).

11 – La consommation de la Corvette est étonnamment raisonnable si on tient compte de sa cylindrée (6,2L – 466ch). Bien sûr en forte attaque, on fait 37L/100km en montée de col, mais si on « arsouille » en utilisant le couple, cela descend à 22L en montée. Avec le Boxster, je faisais 22-26L en attaquant, voire 30L (3,4L – 330ch).
Ces jours-ci j’ai consommé 11,5 – 13L de moyenne avec la C7 en montagne avec de forts dénivelés (0 => 2.300m), mais j’ai roulé très cool dans l’ensemble, avec de fortes accélérations de temps à autre.

12 – Agrément V8 de grosse cylindrée: pour ma part, j’adore!!! Mélodie variable selon le régime (parfois on dirait un 6 en ligne, parfois ça « glou-gloutte », en haut ça chante vers les aigus mais toujours avec ce glou-glou américain), couple et puissance de 1.000 à 6.500 tr/mn, pas de bruits mécaniques désagréables même au ralenti capot ouvert. A vivre au moins une fois dans sa vie!
Ici, le flat 6 ne peut luter. Il tente de compenser par une bonne santé à haut régime, en acceptant de monter jusque vers 7.400 tr/mn contre 6.500 pour la C7.

 

Il ne s’agit ici que de mon avis personnel, bien sûr. Sur le marché, nous avons le choix entre de nombreuses sportives sublimes! Profitons-en avant qu’il ne soit trop tard!
Il y en a pour tous les gouts, tous les usages et toutes les bourses! (ou presque)

Qu’importe que ce soit une Porsche, Chevrolet, Ferrari, MacLaren! Audi, non, faut pas pousser! 🙂

A chacun de trouver LA voiture qui lui convient.

Photo 981 GTS

Photo C7 Z51

Photo C7 Benijo

Lisez l’article suivant: « Fiche technique Chevrolet Corvette Stingray C7 Z51« .

— Article #C16# —

Laisser un commentaire et/ou s'abonner (tutoiement recommandé)