Réception de ma Corvette C7 Z51 le 8-12-2016

Ce jeudi 8 Décembre 2016, le ferry en provenance de Cadix (Sud de l’Espagne) doit arriver vers 17h avec ma Chevrolet Stingray C7, conduite par mon « gestionnaire d’achat » (Javier), après 48h de voyage…

J’ai trouvé une webcam et je surveille donc l’arrivée du bateau sur mon ordinateur. Il arrive un peu en avance. Chouette!

Ferry

Encore 1h30 d’attente et voici Javier qui arrive chez moi. Il fait presque nuit et ma première vision de la Corvette sera les feux arrières. Le moteur tourne, la porte est ouverte sur un intérieur illuminé et prometteur. Quelle émotion! Ah, les grands enfants que nous sommes! 🙂

C’est la première fois que je rencontre Javier. Poignée de mains, échanges de quelques mots et très vite, il me propose de faire un petit tour en prenant le volant. Javier a des plaques professionnelles espagnoles qui lui permettent de rouler et d’être assuré avec n’importe quel véhicule en cours d’achat ou vente. Nous demanderons l’immatriculation pour moi demain à Santa-Cruz…

Je règle rapidement la position de conduite et les rétros (j’affinerai plus tard), je passe la première et c’est parti! Emoooootiooonnn! 🙂 Le gabarit est un peu « américain » surtout pour un premier contact de nuit dans une petite ville. Mais les commandes sont douces et la prise en main facile. Je teste le mode de conduite « Track » et fait ronfler le V8. Waou! Nous effectuons un petit tour de 10mn et je rentre la Corvette dans mon garage. La voiture est comme neuve. Elle est impressionnante: longue de 4,49m mais aussi très basse, très sculptée, très large et ses forment sont sublimes. Elle semble plus longue qu’elle ne l’est en réalité. Je n’avais jamais vu de C7 en vrai avant ce soir!

C7 garage
Javier et ma C7

 

C7 garage
Les pointillés sont pour le pont élévateur sous la voiture

 

C7 targa
En mode Targa (toit dans le coffre)

Il est déjà 19h passées et Javier doit remonter à Santa-Cruz de Tenerife (à 70km) en bus (!) pour dormir à l’hôtel et ainsi être dès 8h demain matin dans les diverses administrations pour payer la TVA canarienne, les impôts d’immatriculation (équivalent Ecotaxe française) et enfin déposer le dossier de demande d’immatriculation.

Je propose de l’emmener avec ma seconde voiture mais il refuse. Très pro! Bon, il accepte tout de même que je le dépose à un arrêt de bus sur l’autoroute à 9km de chez moi, afin de prendre là-bas un bus direct.

Imaginez mon impatience de recevoir l’immatriculation et de pouvoir rouler avec ma Chevrolet! Mais je suis déjà heureux et rassuré ce soir, car tout juste un mois après la décision de rechercher une Corvette Stingray, elle est déjà dans mon garage. Tous les obstacles rencontrés ont été surmontés.

Ce soir, je reste un bon moment au garage avec ma belle américaine. Je règle les commandes aux petits ognons (tout est électrique et à mémoire), je commence à régler les nombreux paramètres de l’auto, je teste le retrait/pose du toit amovible (targa manuel), je l’ausculte sous tous ces angles pour la connaître et vérifier qu’il n’y a pas de problèmes cachés (elle a 2 ans et 7.000km, enfin déjà 8.148km ce soir). Afin d’éviter de vider la batterie, je branche un mainteneur de batterie via le connecteur à l’arrière du coffre.

Il y a 2-3 mini éraflures sur le pare-chocs avant et devant les passages de roues arrières. C’est normal et le fait qu’elles n’aient pas été masquées me rassure plutôt. La jante avant droite est légèrement éraflée mais c’est léger et là, cela a été repeint. R.A.S. a part ça. Ouf!

A défaut de pouvoir rouler, je suis déjà bien content de cette soirée à l’arrêt. 🙂

Le lendemain, je lave la voiture dans le but de lui faire un « detailling » maison: décontamination de la peinture (Clay Meguiar’s), rénovateur à certains endroits, nourrir la peinture, appliquer une cire (Meguiar’s Ultime Liquid Wax)… Je profite ainsi au maximum de l’attente de l’immatriculation pour avancer et pouvoir rouler ensuite.

J’ai tout de même pris quelques photos, que je vous présente ci-dessous. Cliquez sur la 1ère pour ouvrir la visionneuse (800 pixels de large).

C7 dans mon garage 10-12-2016

Lisez la suite dans « Corvette C7 sur pont élévateur dans mon garage« .

— Article #C2# —

Laisser un commentaire et/ou s'abonner (tutoiement recommandé)