Voyage en Corvette printemps 2017 – Partie 1

Voici la chronique de mon grand voyage en Corvette C7 Z51, qui s’étire du 20 Avril au 4 Juin 2017 et durant lequel j’ai prévu de parcourir 6.000 km: remontée de l’Espagne, région parisienne, Alsace, Alpes puis toute la côte espagnole méditerranéenne. Dans cette première partie, je vous raconte le voyage en ferry depuis Tenerife jusqu’en Péninsule Ibérique et ma traversée de l’Espagne jusqu’à Royan (au-dessus de Bordeaux).

Mercredi 19 Avril 2017:

J’ai chargé la Corvette et c’est une grande première pour moi. La question était de savoir si tout allait rentrer et bien oui, j’ai réussi à mettre tout ce que je voulais et il reste un peu de place. J’utilise le siège passager pour commodité (pour avoir des choses sous la main en roulant).

Précision importante: je vais pratiquer le camping! J’ai donc la tente (Quetchua 2 places), matelas, duvet, couvertures, oreiller comme à la maison, un minimum pour cuisiner, le linge, table et siège, etc.

Et j’aime aussi la plage et la marche en montagne, donc parasol, chaussures de marche, sac à dos et bâtons sont de la partie.

Et j’emporte 13L d’huile Motul + pour vidanger la Corvette lors de son passage chez LSX Calibration, qui me fera une petite prépa moteur comme prévu (dans un futur chapitre, sur ce Blog).

Bref, je suis très heureux que la C7 bénéficie d’une énorme coffre avec une ouverture très large!

Vers 22h20, tout est chargé.

photo coffre

 

Devant la glacière de droite, se trouve la tente; sous la boite bleue se trouvent la table et le siège de camping et devant la boite il y a 2 sacs de sport:

photo coffre 2

 

photo siege

 

Jeudi 20 Avril 2017:

Le ferry ARMAS largue ses amarres à 11h15. Avant ça, j’ai eu le loisir de discuter voiture avec plusieurs personnes qui se sont approchées… Les gars du ferry m’ont fait monter en dernier pour me réserver une place sans risques de coups de portière. Ouf.

La traversée dure un jour et demi. J’ai prévu de dormir au sol sur mon matelas de camping (la nuit en Cabine est à 250 euros) mais dans l’après midi – surprise ! – je rencontre Miguel, un ami motard. Son patron lui a demandé de mener sa Mercedes de Tenerife à Madrid et il a une cabine de 4 lits. Il m’invite bien entendu à partager sa cabine et du coup, le voyage est plus agréable que prévu. Nos bavardages font en outre passer le temps plus vite…

Vers le milieu de la nuit, un passage houleux nous réveille et les grosses vagues secouent le bateau.

 

Dans l’attente de monter dans le ferry:

photo ferry

photo dans ferry

 

Voici une petite galerie (14 photos d’archive) sur le ferry ARMAS:

Ferry 08-05-2017

 

Vendredi 21 Avril 2017:

Après une bonne nuit, je fais 1h de sport sur le pont, équipé d’appareils de musculation. La journée passe vite en discutant avec Miguel et nous arrivons au port de Huelva (Sud de l’Espagne) vers 20h locale. La douane passe sans contrôle mais l’agent me pose quelques questions, histoire de voir la Chevrolet de près. Après une petite heure de route le long de la côte (Océan Atlantique), je m’installe comme prévu dans un camping à El Rocio, juste pour cette nuit. Je monte la tente « Black and Fresh » de Décathlon pour la première fois, à la nuit tombante mais tout se passe bien. En 5mn, c’est fait.

Il fait frais en ce moment et je suis content d’avoir un bon duvet d’alpiniste, surtout au petit matin.

Alors bien sûr, certains doivent se demander pourquoi j’ai de belles voitures mais je pratique le camping?! Parce que j’aime la nature, le camping (hors saison), dormir près de ma voiture, manger sainement (je n’imagine pas 6 semaines à l’hôtel). C’est aussi un endroit sécurisé pour ma voiture et une ambiance sympa, où il n’est pas rare de se faire des amis… Enfin, cela me rappelle ma jeunesse, ayant été en camping dès l’âge de … 2 mois avec mes parents, puis toute mon enfance et plus tard à moto pour pratiquer l’Alpinisme.

 

Samedi 22 Avril 2017:

Je quitte le lieu à 8h40. A mon (petit) désespoir, j’ai 1 ou 2h de pluie dès le matin, alors que la Corvette était lavée et bichonnée! Ensuite il fait beau. Sur ces 780km d’autoroutes, je découvre un nouveau visage de la C7 Coupé/Targa: elle est très confortable et agréable sur longs trajets, même chargée comme un mulet. Valves d’échappement fermées, régulateur à 137km/h compteur, silence, équipement magistral, stabilité, sécurité…tout fait de cette sportive une grande routière. Les bruits d’air et de roulement sont pratiquement absents, le V8 américain de 6,2L ronronne à 1.650 tr/mn à 137 km/h et la consommation moyenne s’établit à 9 ou 9,5L/100km.

Le GPS est pratique et précis, mais aussi présent à 3 endroits: écran GPS, centre du compte-tours et les changements de directions sont rappelés dans l’afficheur tête haute. La voix est facilement réglable et n’abuse pas sur les blabla. La musique est d’excellente qualité avec le BOSE System (clef USB que j’avais préparée pour le voyage). Les sièges sport sont confortables, la position de conduite permet de rouler longtemps sans fatigue.

On dirait un vaisseau spatial prévu pour les grandes distances! 🙂

Je passe la nuit dans un camping à Burgos, où j’arrive dès 16h30. Je profite donc de discussions avec les voisins (la Corvette est un aimant), petite balade à pieds au soleil, glace « Tobleronne » pour marquer le début des vacances…

Conso de 9,1L/100 pour 129km/h de moyenne, c’est raisonnable pour un tel moteur:

photo tab de bord

camping Burgos

 

Je suis tranquille au milieu de cette prairie:

photo emplacement

 

Le samedi soir, il y a de l’ambiance à l’entrée du camping:

photo entrée camping

 

Dimanche 23 Avril 2017:

Il ne fait que 2°C au réveil! Départ vers 7h30: brrr! Le chauffage de la C7 est puissant. Je décide de dire au GPS « sans autoroutes », jusqu’à la frontière française. je profite alors du soleil et des belles routes peu encombrées, sauf en bord de mer dans le Pays Basque, où les nombreux vélos me font regretter l’autoroute. Je mange à midi près d’un bras de mer, puis autoroute jusqu’à Royan (France), où je monte la tente dès 16h. J’ai le temps d’aller voir la plage qui est à 900m.

En mode 3D, le GPS montre les montagnes (en jaune, la route parcourue, en rose celle à venir):

photo GPS

 

Voici la-dite montagne vue sur le GPS:

photo montagne

 

Ma pause de midi:

photo pause midi

photo pause midi 2

 

Et voici la plage de Royan:

photo Royan

photo Royan 2

Demain lundi 24 Avril, j’ai prévu la visite de Chassay Automobiles à Tours, l’important et sensationnel concessionnaire Chevrolet, Lotus, Infinity…

Lisez l’article suivant: « Voyage en Corvette printemps 2017 – Partie 2« .

— Article #V1# —

4 commentaires sur “Voyage en Corvette printemps 2017 – Partie 1

  1. BRAVO POUR CE RECIT , vivement la suite , on aurait pu se voir à Royan !!! en tout cas super voyage je pense et tu as du te régaler…

    1. Merci Gérard. Effectivement, c’est très agréable, de quitter mon île pour voir d’autres régions, le tout au volant d’une voiture magique!
      J’ai ajouté ce matin une galerie de photos sur le ferry, dans l’article, au niveau du « Jeudi 20 Avril 2017 ».

  2. Tu abuses Olivier quand même, sur le ferry dormir au sol alors que tu rentres avec une Corvette C7, les gens doivent te prendre pour un fou ou genre, t’as mit tout ton argent dans la voiture et t’as plus de quoi te payer une chambre à 250 euros!

    1. Je suis un ex alpiniste et dormir dans des conditions « simples » ne me dérange pas. Je ne mettrai pas 250 euros dans une bête cabine pour une seule nuit, c’est une question de philosophie. 🙂

Laisser un commentaire et/ou s'abonner (tutoiement recommandé)