Voyage en Corvette printemps 2017 – Partie 4

Jeudi 27 Avril 2017:

Réveillé par hasard dès 3h du matin, je décide d’en profiter pour me mettre en route pour l’Alsace (depuis région parisienne). Le temps de tout ranger (tente…), je démarre le V8 vers 5h. J’essaye de ne réveiller personne mais le coup de gaz automatique au démarrage est devenu tonitruant, depuis la préparation moteur (les valves se ferment ensuite).

A ma grande surprise, j’effectue les 580 km d’une traite, sans un seul arrêt! Les aptitudes de la Corvette pour les longs trajets n’y sont pas pour rien. Vers la fin, les bruits de métal contre métal provenant de l’échappement se font plus présents. Cela a bougé.

J’arrive à Colmar (38) vers 10h30 du matin et je retrouve mon père, que je n’ai pas vu depuis Août dernier, surpris et heureux de me voir arriver si tôt! Après le déjeuner, nous allons faire quelques courses ensemble en ville.

Voici quelques photos d’archives de Colmar et environs:

 

Photo colmar 1

Photo Colmar 2

Photo Colmar 3

 

Vendredi 28 Avril 2017:

Je vais au garage Renault du coin pour mettre la C7 sur une fosse et regarder avec eux ce qui touche au niveau des échappements. L’échappement touche à 4 endroits, la grosse plaque en alu située sous la voiture et – plus grave – un câble de sonde lambda a été mal refixé et commençait à brûler. L’atelier est débordé de travail alors nous fixons rapidement le câble, effectuons une échancrure dans la tôle alu, tournons une bride d’échappement et coupons à la pince monseigneur (!) 2 longues vis. A tester…

Mais dès que je sors la voiture de l’atelier, j’entends l’horrible bruit de tôle qui vibre sur une autre: c’est le catalyseur droit, la seule partie que nous n’avons pas arrangée. Je décide de tenter de lever l’auto dans le garage de mon père, en reculant les roues arrières sur 2 rampes métalliques prévues pour ça. Pas facile car étant propulsion, la roue a tendance à « avaler » la rampe qui glisse sur le sol et bien entendu pas les 2 rampes simultanément. Mais à la 2e tentative, c’est presque OK, alors je soulève avec le cric pour mettre correctement la rampe de droite.

Après avoir appelé LSX Calibration, il s’avère que l’échappement a bien dû descendre, au fil des kilomètres et avec la chaleur. Je desserre tous les colliers de la X-pipe, et – idée lumineuse – j’utilise le petit cric hydraulique pour monter le tout puis serre toutes les vis et retire le cric. C’est nettement mieux, plus haut! Reste le coude qui est trop proche de la boite de vitesses (qui est à l’arrière): avec les mouvements, cela va toucher un peu, alors je lime quelques millimètres du bossage qui pose soucis. J’effectue quand même une ouverture de quelques centimes dans la grande tôle alu pour éviter que la catalyseur droit ne touche, si jamais cela redescend avec les kilomètres…

Je vais tester en montagne et c’est tout bon, sauf un léger « bloc-bloc » dans les virages à droite pris avec un bon G et s’il y a quelques bosses sur la route. C’est le coude de l’échappement au niveau de la boite de vitesses. Mais pour le reste, c’est Ok. On verra la suite une fois rentré à Tenerife.

 

Samedi 29 Avril … Mardi 2 Mai 2017:

Le séjour en Alsace se passe en famille avec des balades à pieds dans les Vosges, des repas goûteux copieux (ouille, ma ligne!), des courses en ville ici et là, etc.

Photo Vosges

 

Mercredi 3 Mai 2017:

Encore une fois réveillé plus tôt que prévu, je fais la route Colmar (68) => Sallanches (74) entre 5h et 10h25 du matin, par la Suisse. Le temps est gris, avec juste une averse. J’y retrouve mon ex épouse et mon fils (22 ans), qui m’accompagne au camping pour monter la tente et surtout profiter ensuite d’une petite balade en Corvette! Il n’avait pas encore vu mon monstre. « Ah oui, quand même! » 🙂

La météo n’est pas accueillante: gris, pluie menaçante, froid et Mont Blanc caché par les nuages. Les randonnées à pieds que je comptais faire dans les environs de Chamonix sont donc annulées. Grrrr!

 

Vendredi 5 Mai 2017:

Je quitte la Haute Savoie pour des cieux plus cléments vers Barcelone. Au réveil à 6h à Sallanches, la tente et la Chevrolet sont couvertes de glace car il a pluie hier soir puis gelé dans la nuit (-5°C?). Mais il fait beau et je vois le Mont Blanc, enfin! Nous sommes bien en Mai et pourtant, à voir la neige, on dirait Mars!

Les Quatre Têtes et La Pointe d’Areu depuis Sallanches:

Photo 4 tetes

 

Le Mont Blanc au lever du soleil:

Photo Mont Blanc

 

La voiture couverte de glace (ici, j’ai déjà gratté):

photo glace 1

photo glace 2

 

Je démarre le V8 de 6,2 litres et le laisse chauffer quelques minutes, afin que le pare-brise soit transparent, puis me voici parti pour l’Espagne, dès 7h du matin.

Le soleil rend le voyage agréable et heureux…

 

Notez l’afficheur tête haute, calé sur 136 km/h:

photo route 1

photo route 2

 

633 km sans refaire le plein et 9,5L/100 de moyenne, la Corvette est une vraie GT:

photo compteur 633km

photo route 3

 

Petite pause sur l’autoroute:

photo route 4

 

J’arrive à destination vers 16h30, à Tossa de Mar (au Nord de Barcelona), au camping Cala Llevado, que je connais de l’année passée.

Et me voici installé au camping, dans un endroit magique, en bord de mer et sous les pins aux senteurs de Provence, sans aucun voisin à moins de 100 mètres:

photo camping BCL

 

Et juste en contre-bas, la mer Méditerranée avec 3 petites criques réservées au camping. Passer de la glace du matin à ça le soir, c’est un dépaysement:

photo cala

 

Je vais rester ici 5 jours, jusqu’au 11 Mai 2017…

Lisez l’article suivant: « Voyage en Corvette printemps 2017 – Partie 5« .

— Article #V4# —

9 commentaires sur “Voyage en Corvette printemps 2017 – Partie 4

    1. J’avoue que j’ai été déçu par LSX. Peut-être suis-je tombé sur une semaine où ils n’étaient pas dans leur assiette?! La rançon du succès: trop de travail et difficile de maintenir la qualité… Mais de toutes façons, je trouve qu’ils manquent un peu de rigueur, même dans leur méthode, leurs eMails, etc. Ne pas juger juste sur ma voiture…mais voir aussi d’autres avis.

    1. Et oui, mais j’ai une vie en plus du Blog! La fin du voyage était la meilleure partie et j’ai préféré en profiter à fond, plutôt que passer du temps sur l’ordinateur. Et au retour, je suis très occupé par le travail et divers projets… mais je ne vais pas tarder à publier la suite de mon voyage.

  1. Salut Olivier,

    Super récit j’adore ton blog je suis tes topics depuis le fourm bmw one !

    D’ailleurs je t’avais croisé à Colmar, je n’aurais jamais pu penser que c’était toi !! Excellent !!

Laisser un commentaire et/ou s'abonner (tutoiement recommandé)