Voyage en Corvette printemps 2017 – Partie 5

Samedi 6 Mai 2017:

Déjà plus de 2 semaines de voyage et enfin des températures agréables! Il est temps!
Je commence par une heure de gim/musculation à la plage, dans une des magnifiques petites criques réservées au camping. Après plus de 3.500 km en voiture, cela fait du bien de mouvoir les articulations et le dos. Puis petit déjeuner et je retourne à la plage, où je fais la connaissance de Luis, un autochtone sexagénaire. Nous discutons un bon moment sur la vie, les voyages, la politique, etc. Je ne me baigne pas car la Méditerranée est un peu froide à cette époque mais demain, promis, je me jette à l’eau! 🙂

Crique Tossa

A 16h, je prends mon unique repas (midi + soir) et à 17h, je me couche pour la nuit! Je crois que tous ces kilomètres et émotions m’ont bien fatigué. Je vais faire une nuit de … 14 heures! Pour une fois, ça fait du bien.

Je passe les journées suivantes entre mer, marche dans la forêt de pins pour aller au village, ordinateur à la terrasse du restaurant du camping, lecture, petites courses au supermarché du camping… Malgré l’eau fraiche, je me baigne chaque jour et j’allonge peu à peu la durée de nage…

Voici une galerie de 15 photos des plages et de Tossa de Mar:

Tossa de Mar 07-05-2017

 

Mardi 9 Mai 2017:

Jour d’exception: 270 km (aller-retour) pour aller voir les Pyrénées espagnoles. Après étude de la carte Michelin (version papier, si si!), je décide d’aller à la station de ski Walter 2000, qui est au cœur d’un massif montagneux sympathique. Mon dernier séjour dans les Pyrénées remonte à … 1985!

Au début, les routes sont entre-coupées de nombreux villages et assez encombrées, mais une fois au pied des montagne, la Corvette peut enfin s’exprimer et se défouler les bielles. Je profite enfin des nouveaux Michelin PS4S et de mon moteur « optimisé » (54ch de gagnés). Quel plaisir de se mettre en mode « Track – Sport 1 », de sentir l’arrière dériver progressivement à la sortie des épingles qui montent vers la station de ski, tout en appréciant le grondement du V8 façon NASCAR, valves d’échappement ouvertes! Le bruit est nettement différent depuis le passage chez LSX. Je roule en général valves fermées sauf sur quelques portions où je laisse le V8 se défouler.
Un des travailleurs qui nettoient une falaise en bord de route me crie « I-aaaa » dans le style Texan, en honneur à la Corvette américaine. 🙂

Je prends des photos de la C7 avec la montagne partiellement enneigée en toile de fond. L’air est calme, il n’y a que quelques marcheurs. J’aime la nature dans ces conditions et je demande pardon en mon fort intérieur pour le « cri » de la Chevrolet dans les dernière épingles.

C7 Pyrénées

J’abandonne la voiture dans un virage pour une marche à pieds de 4h, qui va me mener jusqu’à un sommet enneigé. Durant la randonnée, je ne croise que 3 ou 4 personnes mais plusieurs fois des Isards (chamois des Pyrénées).

Le retour au camping se fait en 2h30 de route, sans encombre.

Voici une galerie de 18 photos:

Pyrénées 09-05-2017

 

Il me reste un jour à profiter de la mer ici et ensuite, je vais aller plus au Sud…

Lisez l’article suivant: « Voyage en Corvette printemps 2017 – Partie 6« .

— Article #V5# —

Laisser un commentaire et/ou s'abonner (tutoiement recommandé)