Voyage en Corvette printemps 2017 – Partie 7

Mercredi 17 Mai 2017:

Je quitte le camping au Sud d’Alicante pour aller dans mon camping et lieu préféré: le Parc Naturel « Cabo de Gata », sur la côté près d’Alméria. La nature est merveilleusement préservée – c’est rare en Espagne sur la côte! – et les constructions sont limitées: pas de grand hôtels, pas de maison trop proche de la mer, aucun bâtiment de plus de 2 ou 3 étages, les petits villages restent petits. Bref, ça change de Malaga, Benidorm et tant d’autres bords de mer espagnols.

Le parc fait 380 km2 et a été déclaré Parc naturel en 1987, soit le premier parc naturel maritime-terrestre du pays et réserve de biosphère par l’UNESCO en 1997.

C’est probablement le seul espace de côte méditerranéenne resté vierge. De nombreuses espèces végétales endémiques s’y rencontrent. Cet espace protégé est devenu un sanctuaire de la faune européenne.

Le terrain est composé essentiellement de roches sédimentaires (sables, etc.) venant des fonds marins, mais aussi de roches volcaniques se présentant de différentes façons, comme des colonnes et des bombes volcaniques. Par endroits, cela ressemble à Tenerife.

Avec une température annuelle moyenne autour de 18 °C, la région a un climat à la limite des climats tempérés et subtropicaux. Ce climat est aussi semi-aride de type « Syrien ». L’observatoire du Phare de Cabo de Gata a enregistré une moyenne annuelle des précipitations de 156 mm sur la période 1961-1990. C’est donc une des régions les plus arides de la péninsule Ibérique et plus largement de l’Europe. La proximité de la mer et le micro-climat particulier (tempéré) permettent toutefois à la flore de se développer.

Photo Cabo Gata 1

Photo Cabo Gata 2

Aujourd’hui, mon trajet n’est que de 250 km, une broutille par rapport à mes autres trajets! J’ai battu mon record de consommation économique à 8,1L/100 km de moyenne indiqué à l’ordinateur sur 155km au régulateur à 126 km/h:

Photo compteur 8,1L/100

A 10h45, je suis déjà presque arrivé et lave la Corvette à la station Repsol de Campo Hermoso, puis passe faire les courses au supermarché, avant de faire les 20 derniers kilomètres qui mènent au camping. Je choisi un emplacement nouveau pour moi, non loin de mon ami Max (anglais) et de Ralf (écossais à moto side-car avec ses 2 chiens), qui va devenir un ami au cours de ces 2 semaines et demies de séjour. Lui est là pour 2 mois, heureux retraité! 🙂

 

Quant à Max, je l’ai déjà connu ici en 2015 et 2016 et il passe une grande partie de l’année au camping. C’est un personnage très intéressant: ancien chef d’entreprise « repenti », il a tout stoppé et se concentre depuis quelques années sur les plaisir simples de la vie. Il est passé de posséder plein de choses (maison, véhicules de luxe, entreprise…) à ne plus rien posséder d’autre qu’une tente et un sac à dos. Il me parle toujours en français et je lui réponds en anglais. cela nous permet de pratiquer un peu nos langues.

Depuis le camping, je pars chaque jour à pieds pour aller faire des petits sommets et des criques sauvages, où je me baigne. C’est le paradis pour moi qui adore la montagne et la mer! Les sommets et sentiers aux alentours sont innombrables et si on prend la voiture, on peut pratiquer l’exercice un peu plus loin, dans le reste du parc. Les paysages sont superbes, avec très peu de constructions. Je vous invite à voir la galerie en fin de cet article…

Après avoir passé de 2 à 6 jours dans chaque lieu depuis le début de mon voyage (Paris, Alsace, Alpes, Barcelona, Alicante), je reste 2,5 semaines ici. C’est mon endroit préféré!

 

Jeudi 18 Mai 2017:

Comme souvent à l’arrivée sur un nouveau lieu, je mets une grosse lessive en route tôt le matin. Un peu d’ordinateur, lecture et sieste dans la tente. Je papote avec Max et fais connaissance de Ralf et de ses chiens Muffy (10 ans, la maman) et Smuch (2 ans, le fils). Moi qui aime courir, j’en profite en jouant avec eux. Des chiens vraiment adorables! Ce sont des Border Collie.

Wikipedia nous en dit:
« Le Border Collie est une race de chien de travail originaire de la frontière entre l’Angleterre et l’Écosse. Il sert à la conduite du bétail, notamment les moutons. Il est connu pour son intelligence et son obéissance. » « Intelligent, Réceptif, Enthousiaste, Énergique, Tenace, Alerte. »

Photo chiens et moto Ralf

 

Samedi 20 Mai 2017:

Grande balade à pieds de 8 à 15h, casse-croute et sieste improvisée sous un arbre inclus. Je ne vais quand même pas marcher durant 7h non stop, eh! Je suis en vacances, non mais! 🙂

Ça me laisse du temps pour ensuite aller manger une glace au village, lire, refaire une 2e sieste (!) et discuter avec Max et Ralf… Pendant ce temps, la Chevrolet se repose… La vie est belle.

 

Dimanche 21 Mai 2017:

Depuis le début du séjour, Ralf veut faire un tour (en passager) en Corvette. C’est pour aujourd’hui. Il laisse les chiens au camping et nous partons tous les 2 en mode Targa pour 100 km, afin qu’il me montre les coins qu’il connait: Rodalquilar et ses anciennes mines d’Or, San José et sa plage urbaine mais sympa, la meilleure boulangerie, la Isleta, la grande plage de Cabo de Gata…

Ralf est amoureux fou de ma Corvette: le bruit le ravit (il me dit sans cesse « Open the exhaust » à la sortie de chaque village), la puissance le subjugue et il est étonné que l’auto soit à la fois stable et confortable. En plus, il adore le mode Targa qui lui rappelle son side-car, mais sans avoir besoin de casque.

Photo Corvette Cabo de Gata

 

Mardi 23 Mai 2017:

Ce midi, Max m’invite à manger dans un restaurant familial qu’il apprécie beaucoup. Le menu du jour est à seulement 10 euros, avec entrée (avec choix), plat (avec choix), dessert ou fromage et boisson. Nous partons à pieds du camping à 13h pour rentrer peu avant 17h! C’est bien entendu aussi l’occasion de parler de la vie et de nombreux sujets…

 

Vendredi 26 Mai 2017:

Le matin, je vais demander à Marta – une employée réceptionniste du camping – si on peut louer une voiture au village. Elle me répond sans hésiter: « Non, il faut aller à Almeria (40km) mais ma voiture est disponible. Tiens voilà les clefs. Si tu me la rends avant 15h, c’est bon. »

Je n’en crois pas mes oreilles! Mais Marta ne blague pas et j’accepte son offre. Quelques minutes plus tard, me voici au volant de sa Peugeot 207 bleu métal… Cela me permet d’aller découvrir une belle plage accessible par une piste en terre de 3 ou 4 km: la Playa de Los Genoveses, à côté de San José. J’y passe une bonne partie de la journée: bains de mer, balade pour voir 2 criques un peu plus loin, casse-croute sous mon parasol… Je rends la 207 à Marta à 14h45 et lui donne 10 euros pour l’essence.

Au fait, ici l’eau commence à être agréable pour la baignade. Je me baigne 15mn sans problème.

Après plus de 5 semaines de vacances, je suis bien détendu. Il reste encore une bonne semaine. Certains – rares – soirs, je regarde un DVD sur l’ordinateur, pour compenser l’absence de TV. 🙂 La musique me manque un peu alors j’écoute un peu avec mon casque sur l’ordinateur. Je suis pour le « changement » durant les vacances mais sur une aussi longue durée, je remets parfois un peu « d’habitude » dans ma vie. Je précise que je suis à mon compte et qu’en réalité, je travaille un peu à distance depuis le camping, pour gérer certaines urgences.

 

Lundi 29 Mai 2017:

Nous sommes réveillés vers 5h du matin par le tonnerre alentour! Il pleut même durant 30mn, vers 9h du matin. C’est la 1ère pluie depuis l’autoroute en quittant Barcelona le … 11 mai. Dix-huit jours sans une goute de pluie dans mes vacances. De toutes façons, à 10h le soleil revient et à 11h tout est sec!

Pas de vent après l’orage, alors je file louer un kayak pour 1h30. Cela me donne un nouveau point de vue sur les magnifiques criques et falaises autour du camping. Je pratique régulièrement le kayak de mer à Tenerife depuis 205 alors pas de soucis pour pagayer énergiquement et aller assez loin.

 

Mardi 30 Mai 2017:

Après 9 jours sans démarrer le V8, il est temps de faire un tour! J’ai pris la précaution de brancher mon mainteneur de batterie tout au long du séjour à Alméria, car j’ouvre le coffre de temps à autres et la voiture s’illumine (coffre, plaque immatriculation, écran LCD…).

Cette fois, je pars seul et vers le Nord, pour 120 km de plaisir: Agua Amargua, Carboneras puis une superbe route de montagne en bord de mer. Vous verrez les photos dans la galerie en fin d’article…

Photo C7 palmiers

 

Mercredi 31 Mai 2017:

Ralf, les chiens et moi, nous allons ensemble à la plage à 30mn de marche du camping. Bains et jeux avec les chiens, dans l’eau et sur le sable… Etant le seul à avoir un parasol, je ne sais pas pourquoi tout d’un coup Muffy et Smuch m’aiment énormément et profitent de « mon » ombre. 🙂

 

Vendredi 1er Juin 2017:

Dernier jours au camping! Je ne paye que 183 euros pour 17 nuits, soit 10,76 euros la nuit, avec le wifi gratuit. Etant donné le cadre et la qualité des lieux, c’est fantastique. Je démonte la tente en fin d’après midi et dors dans le salon que les gens du camping ouvrent pour moi (et me donnent la clef). Cela m’évite de me lever à 3h demain et de tout ranger de nuit. J’ai en effet 540km de route à faire et le ferry largue ses amarres à 12h30 demain samedi.

 

Samedi 2 et dimanche 3 Juin 2017:

Autoroute sans encombre jusqu’à Huelva (Sud de l’Espagne, non loin du Portugal), puis un peu d’attente pour embarquer dans le ferry pour les Canaries. J’ai droit à une place de choix, sans risque de coups de portière.

Cette fois, pas d’ami donc pas de cabine. Je passe une nuit et demie sur le sol, mais avec mon matelas de camping.

Dimanche matin, je discute 2 bonnes heures avec un couple connu dans le ferry. Ils m’avouent qu’hier, en me voyant sortir de la Corvette en short, ils pensaient que j’étais un employé qui emmenait la Corvette d’un point à un autre! 🙂

Le bateau fait escale sur l’île de Lanzarote puis de Gran Canaria. Nous n’arrivons à Tenerife qu’à 3h du matin lundi et le temps de rentrer chez moi et ranger un peu, je me couche à 5h.

 

Ainsi s’achève mon voyage. Dans le prochain article, je ferai un petit bilan humain, sportif et mécanique de ces 6,5 semaines…

 

Voici la galerie de 43 photos du parc naturel Cabo de Gata, la Corvette, les routes:

C7 Almeria 18-05-2017
« 1 de 2 »

Lisez l’article suivant: « Voyage en Corvette printemps 2017 – Bilan« .

— Article #V7# —

3 commentaires sur “Voyage en Corvette printemps 2017 – Partie 7

Laisser un commentaire et/ou s'abonner (tutoiement recommandé)